Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Pour pratiquer le Jodo, on utilise un bâton de chêne blanc ou Kashi (l’un des bois les plus durs existant dans l’archipel Nippon) de 1,28 mètre de long pour un diamètre de 2,4 centimètres. Le sabre utilisé est également de même bois et long d’un mètre (75 centimètres de lame ou Ha et 25 centimètres de poignée ou Tsuka), les mains sont protégées par une garde en cuir bouilli ou Tsuba et une contre-garde en matière synthétique ou Tsuba Domé. La tenue traditionnelle est identique à celle qu’a adoptée le Kendo moderne : Hakama ou jupe culotte traditionnelle des guerriers japonais, veste d’entraînement en coton épais ou Keïkogi et enfin ceinture ou Obi.

 

L’entraînement se déroule en commençant par un échauffement spécifique au Jodo, qui consiste en des chassés, des enroulés, des enchaînements de frappes et de piques (Suburi et /ou Datotsu), tant au bâton qu’au sabre. Puis commence le véritable travail technique sous forme de Kihon ou techniques de base. Ces Kihon sont au nombre de douze, dont certains se pratiquent à droite comme à gauche. Il faut d’abord les apprendre, les mémoriser, et enfin les maîtriser, seul (Kihon Tandoku) puis avec un partenaire qui utilise le sabre (Kihon Sotaï Dosa). Les Kihon permettent de maîtriser la notion de Maaï ou distance (notion extrêmement importante dans les arts de combat) ainsi que le "timing" si particulier du Jodo.

 

Après ces bases commence l’étude des Kata, qui sont de véritables petits combats codifiés. Ils sont également au nombre de douze, ils ont été codifiés, sur les bases de la fameuse école Shindo Muso Ryu Jojutsu, fondée par Muso Gonnosuké Katsuyoshi comme nous l’avons découvert dans la partie historique, et sont pratiqués dans le monde entier. Ces Kata sont de difficulté croissante, et bien évidemment on étudie les deux rôles, bâton puis sabre. Traditionnellement c’est le plus ancien ou le plus gradé ou encore les professeurs qui utilisent le sabre.

 

Le Jodo se transmet donc sous forme de Kata (il n’y a jamais de combat libre), cette façon de pratiquer se nomme Kata Geïko et perdure de génération en génération. Mais le mieux encore pour découvrir toutes les richesses techniques et philosophiques du Jodo est de venir nous rejoindre pour pratiquer intensivement cette voie exceptionnelle de formation de la personne.

 

On retiendra également que le Jo est une arme véritablement polyvalente, en effet, il ne possède ni lame ni poignée et peut-être utilisé par ses deux côtés, de plus son rayon d’action est variable. Pour les frappes directes il reprend les techniques du grand sabre ou Tatchi, pour les coups de pointe les techniques de la lance ou Yari et pour les chassés celles du fauchard ou Naginata.

 

Enfin le Jodo est la première marche incontournable avant l’étude des différentes écoles anciennes, ou Ko Ryu, de Jojutsu…

 

Partager cette page

Published by

Trop de publicité !

Les espaces publicitaires nous sont imposés !   

Pour une meilleure lisibilité, nous vous conseillons un petit programme pour ne plus la voir apparaître.  

Vous le trouverez en version firefox ou IE

Liens